Éducation : La pression administrative et la recherche d’une approche commune sont des freins au changement

Mardi 25 mars 2014 — Vilvorde, 25 mars 2014 – Selon une nouvelle étude intitulée "Le défi de la vitesse", réalisée par l'Economist Intelligence Unit et parrainée par Ricoh, les dirigeants européens du secteur de l’éducation pensent devoir accélérer leur évolution par rapport aux trois dernières années. 98 % d’entre eux ressentent une pression les poussant dans ce sens. Cependant, ils sont enthousiastes quant au rôle pédagogique de la technologie qu’ils proposeront demain. Un quart d'entre eux souligne l’importance croissante des technologies de réalité augmentée dans l’amélioration des performances de leur organisation et de l'expérience des étudiants (contre 5 % dans les autres secteurs).

Ce sont les activités administratives qui doivent évoluer en priorité. Les deux principaux freins à l’amélioration de la flexibilité des organisations sont pour 44 % des personnes interrogées la difficulté de mettre en place une approche commune aux employés administratifs et aux unités commerciales, et pour 35 %, la complexité des processus administratifs pour les prises de décision.

Eric Gryson, CEO de Ricoh Belgium & Luxembourg : « L'initiative « Ouvrir l’éducation » de la Commission européenne travaille sur la disponibilité des ressources pédagogiques, avec notamment la mise à disposition de cours en ligne (Massive Open Online Courses) et l'amélioration de l'expérience des étudiants grâce à la technologie. Cependant, les établissements sont sous pression pour obtenir plus de résultats avec moins de ressources, tout en restant attractifs. Cette étude montre que la hiérarchie administrative associée à une vision commune fragmentée empêchent les changements opérationnels au sein des institutions. S'ils ne sont pas traités immédiatement, ces obstacles freineront les établissements dans la poursuite de leurs objectifs futurs. »

Les dirigeants reconnaissent l’importance de transformer leurs services administratifs. Lorsqu’on leur demande quels sont les premiers changements à apporter, 44 % estiment qu’il faut améliorer les processus internes, à 42 % recruter de nouveaux effectifs et à 40 % adopter de nouvelles technologies. De plus, ils citent également ces domaines comme étant ceux où ils s’attendent à voir le plus de changements d’ici 3 ans. Ils soulignent ainsi l’importance d'avoir le personnel, la technologie et les processus adaptés pour aller plus vite.

Cette étude révèle également qu’au cours des 3 dernières années, 71 % des participants ont eu à gérer des difficultés engendrées par l’utilisation de la technologie. Ils semblent un peu plus confiants pour l'avenir, car seulement 56 % pensent qu’ils auront à gérer le même type de difficultés dans les trois ans à venir. Vision plus optimiste, car ils pensent pouvoir dépasser les obstacles administratifs, mais également parce qu’un plus grand nombre d'établissements progresse vers le numérique. De plus, la Stratégie numérique européenne qui encourage l'apprentissage en ligne, les aide aussi à mieux faire face aux difficultés.

Eric Gryson ajoute : « Les dirigeants interrogés reconnaissent qu'il est important pour eux d'améliorer à la fois leur efficacité et leur rapidité. Mais alors que la technologie leur ouvre de nouveaux horizons, ils doivent se reconcentrer sur leur cœur de métier et passer au tout numérique pour rendre disponible au bon format et au bon moment l’ensemble de leurs supports pédagogiques et administratifs. La vitesse du changement a son importance pour garantir le succès des programmes pédagogiques du 21ème siècle. Bonne nouvelle : les leaders du secteur de l'éducation ne sont pas seuls. Les initiatives du gouvernement et les innovations du secteur privé soutiennent les dirigeants dans leur évolution. »

Pour en savoir plus sur le défi de la vitesse auquel doivent faire face les organisations dans le secteur de l’éducation, rendez-vous sur http://thoughtleadership.ricoh-europe.com/befr/challenge-of-speed/ pour télécharger l'article complet, l'infographie et regarder la vidéo.

 

| A propos de Ricoh |

Ricoh est une entreprise technologique mondiale, spécialisée dans l'équipement d'imagerie bureautique, les solutions d'impression de production, les systèmes de gestion documentaire et les services informatiques. Le Groupe Ricoh, qui a son siège à Tokyo, est présent dans plus de 200 pays et régions. Pour l’exercice fiscal clos en mars 2013, le Groupe Ricoh a réalisé un chiffre d’affaires de 1.924 milliards de yens (environ 20 milliards USD).

La plus grande partie des revenus générés par la société provient de produits, solutions et services qui améliorent l'interaction entre les personnes et l'information. Ricoh produit également des appareils photos numériques et des produits industriels spécialisés, maintes fois primés. L'entreprise est réputée pour la qualité de sa technologie, le niveau exceptionnellement élevé de son service à la clientèle et ses initiatives en matière de développement durable.

Sous le slogan imagine. change., Ricoh aide les entreprises à transformer la manière dont elles travaillent et à mobiliser l’imagination collective de leur personnel

Pour plus d’informations, visitez : www.ricoh.be/presse

 

| À propos de l'étude |

Ce rapport se fonde sur une enquête menée auprès de 461 cadres dirigeants, basés en Europe, provenant d'un large éventail de secteurs. La taille de leur société est variable. L'échantillon regroupe des cadres dirigeants, avec 49 % de responsables de service ou grades supérieurs et  23 %  de vice-présidents, vice-présidents exécutifs et directeurs. Par ailleurs, l'EIU a réalisé des interviews complètes de dirigeants et d'éminents experts en plus d'études détaillées de la clientèle.

Ricoh Belgium - Challenge of Speed (Education)